Ford fait désormais la pluie et le beau temps dans son usine météo

    0
    809

    Ford inaugure un nouveau centre de simulation climatique, capable de recréer les météos les plus exigeantes de la planète sous un même toit, permettant ainsi aux ingénieurs de tester les futurs véhicules.

    Cette nouvelle usine météo parvient à simuler n’importe quel climat à tout moment, une canicule en décembre ou de la neige en juillet ! Ainsi les véhicules sont régulièrement soumis à des tests de durabilité.

    Ces derniers peuvent aller jusqu’à 5,5 millions de km et incluent des endroits aussi exigeants qu’un désert aride en passant par le cercle arctique. Cette gamme de tests encore plus poussés va garantir plus de confort et instaurer davantage de confiance aux clients, dans des véhicules qui ont résisté à des conditions climatiques extrêmes.

    La marque a investi plus de 70 millions d’euros dans une installation en Allemagne. Décrite comme étant « le rêve des ingénieurs », c’est à la fois l’endroit le plus chaud et le plus froid d’Europe, et le plus haut sommet en Europe Occidentale. Il nécessite 11 mégawatts d’électricité, l’équivalent énergétique d’une ville de 2 400 habitants. Cette électricité provient de sources entièrement renouvelables situées en Scandinavie.

    L’air est brûlant comme au beau milieu du désert, alors qu’à quelques mètres seulement, dans la pièce d’à côté, il neige et fait si froid que vous pourriez faire un bonhomme de neige, puis dans un troisième laboratoire, un ouragan de catégorie 5 sévit. Unique en son genre, le centre, capable de recréer les différentes météos permet aux ingénieurs de tester tous leurs véhicules. Cela en fait le centre environnemental automobile le plus avancé d’Europe.

    L’Usine météo de Ford : Lieu de tous les records – le plus chaud, le plus froid, le plus humide et le plus élevé d’Europe.

    « Cette gamme de tests encore plus poussés va garantir plus de confort et instaurer davantage de confiance à nos clients, quelles que soient les conditions météo du pays dans lequel ils vivent », a déclaré Joe Bakaj, Vice-Président de Ford Europe, en charge du Développement Produit. « Traverser ce bâtiment, c’est comme voyager aux quatre coins de la planète en l’espace de quelques minutes, et nos ingénieurs vont pouvoir le faire chaque jour pour continuer à développer des véhicules d’excellente qualité ».

    Une première dans le secteur automobile, avec un investissement de 70 millions d’euros, le centre de tests possède une soufflerie inédite capable de simuler une tempête de neige, reproduire des température insolites ou encore générer un taux d’humidité pouvant aller jusqu’à 95%.

    Les ingénieurs peuvent tester une dizaine de véhicules simultanément afin d’évaluer toute leurs caractéristiques (confort, sécurité, durabilité). « Notre investissement majeur dans ce Centre de tests climatiques représente parfaitement la volonté de Ford de créer des véhicules destinés au monde entier », a ajouté Joe Bakaj.

    Tout les nouveaux véhicules Ford seront à présent testés au sein de ce nouveau centre à Cologne, en Allemagne. Ce dernier comporte trois souffleries, un laboratoire de haute altitude ainsi que quatre chambres d’essais dédiées aux tests de température.

    – La soufflerie n°1 : Est conçu pour tester l’immersion dans un environnement chaud ou froid. 28 spots haute température dotés d’ampoules de 4 000 watt simulent la chaleur des rayons du soleil pour vérifier l’efficacité de la climatisation à l’intérieur des véhicules. Ce tunnel de tests sert également à mesurer l’isolation phonique au sein de l’habitacle, en fonction de la vitesse, de la température extérieure ou le taux d’humidité, et d’évaluer le niveau sonore du système de chauffage et de climatisation.

    – La soufflerie n°2 : Également conçu pour simuler un environnement chaud ou froid, permet aux ingénieurs d’évaluer l’impact de la neige et la pluie et leurs conséquences sur la visibilité, sur le démarrage du véhicule et sur le temps de chauffage de l’habitacle.

    – La soufflerie n°3 : Ou laboratoire de hautes altitudes, est consacré aux essais de véhicules face à des vents de 120 km/h à une altitude jusqu’à 5 200 mètres. Grâce à ces tests, les ingénieurs Ford s’assurent que les liquides des différents mécanismes n’explosent pas dans des conditions extrêmes. Plus de la moitié des véhicules commercialisés par Ford dans le monde roulent dans des pays dont les routes dépassent les 1 000 mètres d’altitude.

    « Nous pouvons désormais vérifier la performance des moteurs lors de changements climatiques extrêmes, du chaud vers le froid par exemple, et même mesurer quelle quantité de neige va tomber sur la tête du conducteur lorsque celui-ci sort du véhicule après une tempête. Le rêve des ingénieurs, en somme », a déclaré Michael Steup, manager projet au Centre climatique de Cologne.

    Via Ford

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    Veuillez saisir votre commentaire
    Veuillez saisir votre Nom