Hyundai va utiliser des capteurs solaires pour faire rouler ses voitures

    0
    917

    Tous les jours, le soleil distribue gratuitement sur terre une quantité d’énergie gigantesque et Hyundai veut en récolter une partie pour ses voitures électriques et hybrides. Le constructeur vient d’annoncer un plan solaire en trois étapes qui commencera avec certains modèles 2020  et qui verra l’installation de panneaux solaires de plus en plus sophistiqués.

    Hyundai commencera avec un panneau solaire en silicone qui sera fixé sur le toit de ses voitures hybrides et qui pourra charger entre 30 % et 60 %, selon les conditions météo, prédit Hyundai.

    Pour les véhicules à essence aussi

    Le constructeur Coréen enchaînera avec des systèmes de capteurs d’énergie solaire semi-transparents qui seront intégrés dans le verre des toits ouvrants de ses modèles mus par des moteurs à combustion interne. Cette application aux véhicules conventionnels sera une première, dit Hyundai.

    Hyundai affirme que l’énergie solaire ainsi captée permettra de réduire la charge du générateur de courant alternatif (l’alternateur), donc d’augmenter l’efficacité énergétique de ces modèles. Il ne précise pas ses intentions à ce sujet, mais l’idée a beaucoup de sens si les voitures conventionnelles sont munies d’une batterie 48 volts comme celles utilisées en hybridation légère. On sait déjà que Hyundai mise sur cette technologie, comme on l’a vu l’an dernier avec le lancement d’un Tucson à hybridation légère et un système électrique 48 volts (en plus du système 12 volts habituel).

    Des capteurs intégrés dans la carrosserie

    La troisième étape envisagée par Hyundai est un dispositif ultraléger de captation solaire intégré dans les éléments de carrosserie horizontaux (toit, le capot et coffre de la malle arrière). Hyundai ne donne aucun détail sur cette dernière technologie mais sa description fait penser à celle de Sono Motors, une petite compagnie Allemande. D’ailleurs Sono semble y avoir pensé bien avant Hyundai, puisqu’elle dit être prête à lancer dès l’an prochain la Sion, la première voiture tout électrique de série munie de panneaux solaires.

    Hyundai dit que sa première initiative devrait être prête après les modèles 2019 mais ne révèle pas l’échéancier des deux étapes suivantes.

    À terme, les progrès en captation de l’énergie du soleil ont le potentiel de transformer l’industrie automobile, dit Hyundai : la voiture cessera d’être «un objet qui consomme de l’énergie et deviendra une solution qui en génère», affirme par voie de communiqué Jeong-Gil Park, vice-président au design d’ingénierie chez Hyundai.

    Collaboration La Presse

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    Veuillez saisir votre commentaire
    Veuillez saisir votre Nom