Citroën C5 Aircross : le meilleur ennemi du 3008

    0
    1158
    Nouveau Citroën C5 Aircross

    Le Citroën C5 Aircross est un SUV compact lancé par la marque aux chevrons en 2018. Commercialisé d’abord sur le marché chinois, il est finalement arrivé en Europe avec quelques modifications. C’est le grand-frère du crossover C3 Aircross et il prend également l’ancien poste du défunt C4 Aircross, dont la carrière est loin d’avoir été couronnée de succès. Les essais presses internationaux se sont déroulés à Marrakech au mois de novembre 2018.

    La donne devrait être néanmoins différente pour ce modèle car il est 100% Citroën et porte fièrement les gênes des dernières productions de la marque. À savoir des lignes musclées et colorées, des feux avant sur deux étages, des feux arrière 3D, une crosse chromée autour des vitres et des montants contrastés. En matière de gabarit, le C5 Aircross mesure 4,50 mètres de long, soit 5 centimètres de plus que son cousin Peugeot 3008 dont il emprunte la plateforme technique.

    Cette belle longueur confère une excellente habitabilité arrière à ce Suv, qui en profite pour accueillir trois sièges indépendants, coulissants et inclinables. C’est une des spécificités de cette version européenne. Un bel instrument de modularité qui permet de configurer le volume de coffre selon ses besoins : 580 litres au minimum, 720 litres avec les sièges avancés au maximum et 1 630 litres lorsqu’ils sont escamotés dans le plancher. À l’avant, le Citroën C5 Aircross se veut également high-tech : l’instrumentation est entièrement numérique et l’écran tactile mesure 8 pouces (compatible Apple/Android). Il y a finalement très peu de boutons sur cette planche de bord, qui en ressort très épurée.

    Pas de surprise sous le capot avec des motorisations du groupe PSA que l’on connait déjà : 1.2l PureTech 130ch et 1.6l PureTech 180ch en essence ; 1.5l BlueHDi 130ch et 2.0l BlueHDi 180ch en diesel. En prenant en compte que les versions les plus puissantes s’équipent d’office de la boîte automatique EAT8. Côté motricité, le C5 Aircross fait le choix du Grip Control et non de la transmission intégrale. Ce dispositif apporte des nouveaux modes de conduite renforçant l’adhérence ainsi qu’un système d’aide à la descente. Ce n’est pas aussi efficace que quatre roues motrices mais peut dépanner sur un chemin abîmé.

    Toutefois, personne n’est dupe : le terrain de prédilection du Citroën C5 Aircross est bien le bitume. Avec sa vingtaine d’aides à la conduite, ses suspensions à butée hydraulique et ses sièges  » Advanced Confort  » (en option), c’est le roi du voyage ! Il absorbe toutes les irrégularités de la route et les occupants peuvent tranquillement s’assoupir, sauf le conducteur évidemment,  sans subir la moindre secousse. La réputation de Citroën dans le domaine du confort est préservée.

    Si on met à part le C4 Aircross qui fut un échec commercial, la marque aux chevrons arrive tardivement sur le segment des SUV compacts. Mais elle le fait avec audace et expérience via ce C5 Aircross qui marque des points là où ça fait mal : style, modularité et confort.

    Les familles apprécieront.

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    Veuillez saisir votre commentaire
    Veuillez saisir votre Nom