VW a vendu des véhicules de préproduction comme des voitures d’occasion

    0
    744

    Volkswagen aurait vendu illégalement 6 700 véhicules. En effet, lorsqu’un constructeur automobile développe un nouveau modèle, une certaine quantité de véhicules préproduction sont assemblés. Ceux-ci ne peuvent être vendus aux consommateurs.

    C’est ce qu’aurait fait Volkswagen d’après le média Allemand Der Spiegel.

    Ces quelques milliers de véhicules auraient été vendus au cours de la dernière décennie, et ce, en Europe, en Amérique du Nord et au Maghreb.

    Cette nouvelle survient alors que Volkswagen fait encore face aux lourdes conséquences du scandale des moteurs diesel dont elle est l’auteure.

    Le tout aurait commencé en 2006. À ce moment, le constructeur allemand s’est mis à vendre des véhicules de préproduction. Selon le kilométrage affiché sur l’odomètre, ils étaient soit vendus comme des véhicules neufs ou usagés. Ils étaient acheminés à des concessionnaires qui ne se doutaient de rien.

    Le nombre de véhicules touchés pourrait s’élever jusqu’à 17 000, estime le média allemand.

    Les constructeurs automobiles sont autorisés à vendre des véhicules de préproduction bien que ce ne soit pas une coutume dans le milieu. En revanche, ils doivent respecter une procédure afin que ce soit légal. Ce qui n’a pas été fait par Volkswagen.

    Volkswagen a affirmé qu’aucun accident, mort ou blessure n’a été recensé suite à la vente illégale de ces milliers de véhicules. Aucun modèle en particulier ne semble avoir été ciblé.

    Les autres marques appartenant à Volkswagen (Audi, Bentley, Bugatti, Lamborghini, Porsche, etc.) n’auraient pas participé à stratagème.

    Source Agence France Presse Allemagne

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    Veuillez saisir votre commentaire
    Veuillez saisir votre Nom