Formule E à Marrakech : Nissan e.dams marque de précieux points

    0
    1021

    Après une bonne performance lors de la première manche du ABB Championnat FIA de Formula E, l’équipe Nissan e.dams a débarquée en force au Maroc, pour participer au Marrakech ePrix, comptant pour la deuxième manche de ce championnat.
    Pour rappel, la Formula E, qui est à sa 5ème saison, se déroule sur cinq continents. Le choix du Maroc, situé en Afrique du Nord, s’est confirmé pour la troisième fois, avec le Marrakech ePrix, qui s’est déroulé les 11 et 12 janvier 2019 sur le circuit urbain de la ville ocre.

    La course qui s’est disputé à Marrakech est la deuxième des 13 qui sont programmées dans une douzaine de grandes villes à travers le monde. Nissan a présenté le côté performance de son système Nissan Intelligent Mobility, C’est à dire sa vision du futur qui définira la manière dont les voitures seront alimentées, conduites et intégrées dans la société.

    D’une longueur de 2,99 km et 15 tours, le circuit de Marrakech, situé à la périphérie de la quatrième plus grande ville du royaume, a été un terrain de chasse heureux pour Buemi. Le coureur suisse a remporté ici même sa huitième d’une série record de 12 victoires, dans la troisième saison. Il a soutenu cela avec une pole position et une deuxième place pendant la quatrième saison.

    Interview de Sébastien Buemi

    Avec son équipe Nissan e.dams, Nissan signe sa première participation au ABB Championnat FIA de Formula E. Ainsi, Nissan est le premier constructeur japonais à rejoindre cette compétition. Lors de la première manche, tenue le 15 décembre à Ad Diriyah en Arabie Saoudite, les pilotes de Nissan e.dams, Sebastien Buemi et Oliver Rowland, ont terminé, successivement, sixième et septième au classement, plaçant ainsi Nissan e.dams à la quatrième place du classement par équipe. Avec cette participation au ePrix de Marrakech, Nissan continue à démontrer le potentiel de ses moteurs de véhicules électriques au Maroc. En effet, Nissan avait mis, en 2016, sur le marché marocain, le plus grand parc 100% électrique, et ce, lors de la Conférence des Nations unies sur les changements climatiques à Marrakech (COP22). Nissan avait utilisé une flotte de 50 véhicules pour assurer un service de navette au profit des délégués, justement pour convaincre de la viabilité d’un écosystème électrique au Maroc.

    Michael Carcamo, Directeur mondial du sport automobile de Nissan a déclaré « Nous avons notre première course à notre actif, et l’équipe Nissan e.dams est très déterminée à continuer à progresser et à montrer ce que nous pouvons faire. Nous avons beaucoup appris pendant le premier tour, et Nissan, e.dams et NISMO ont tous travaillé sans relâche pour développer ensemble notre châssis et groupe motopropulseur»,

    Pour rappel, le nouveau format de course « mode attaque » a été utilisé pour la deuxième fois à Marrakech, où les pilotes ont pu compter sur davantage de puissance pendant une courte période après avoir traversé  la zone d’activation.

    Cette course fut une deuxième chance pour Sebastien  Buemi et la nouvelle  recrue Olivier Rowland de s’affronter à nouveau, en utlilisant la nouvelle génération « Gen 2 » de la Formula E, dotée d’une toute nouvelle batterie et un nouveau pack de châssis pour chacune des 11 équipes.

    Sébastien Buemi a subi la malchance samedi dernier à Marrakech. Après une séance de qualification réussie, le pilote vaudois s’est élancé en 4ème position sur la grille de départ.Mais une collision dès les premiers hectomètres a finalement contraint le Chablaisien à devoir se contenter d’une honorable 8ème place. La victoire est revenue au Belge Jérôme D’Ambrosio du team Mahindra qui a profité d’une collision entre les deux BMW i Adretti.

    Source Nissan e.dams

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    Veuillez saisir votre commentaire
    Veuillez saisir votre Nom