Renaissance du minibus Combi Volks du Festival de Woodstock

0
1748

Un combi Volkswagen rendu célèbre par le festival de Woodstock vient de ressusciter. Une réplique exacte du Light Bus (le minibus de la lumière) sera présentée cette fin de semaine par l’auteur de l’original, l’artiste Bob Hieronimus.

On ne sait pas où se trouve l’original ni si il existe encore. Hieronimus a décidé de faire la réplique après une campagne publique pour essayer, en vain, de retrouver l’original.

Hieronimus avait peint son oeuvre en 1968, sur une Type 2 de 1963, sur invitation du propriétaire, qui voulait un véhicule doublé d’une oeuvre d’art pop pour se rendre avec son groupe à Woodstock.

Immortalisée par un photographe de l’agence Associated Press, le Light Bus s’est retrouvé dans d’innombrables journaux et magazines du monde entier. Grâces aux quelques photos diffusées à l’époque, il est devenue du jour au lendemain un symbole du «Festival de musique et d’art de Woodstock» et, de façon plus large, de l’appel à la paix par toute une génération confrontée à la guerre du Viet-Nam.

Bob Hieronimus, qui a un doctorat en sémiologie, avait couvert le minibus de symboles et de formes psychédéliques peints de sa main, capturant un moment unique de la culture américaine.

Aujourd’hui âgé de 75 ans, il a dirigé une équipe de cinq artistes lors de la reconstitution, qui a duré six semaines. Un appel sur Kickstarter a permis de financer l’acquisition d’un minibus identique à l’original. La restauration et la peinture ont requis six semaines.

Le dévoilement de la réplique aura lieu samedi à Long Beach, en Californie, à l’occasion d’un festival de propriétaires de ces combi VW très populaires durant les années 60 et 70.

La nouvelle Light Bus entreprendra ensuite un périple à travers les États-Unis qui culminera lors du 50ème anniversaire du Festival de Woodstock l’été prochain.

Collaboration spéciale LaPresse

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez saisir votre commentaire
Veuillez saisir votre Nom