Renault Kadjar phase 2 : pour se remettre dans la course

    0
    3664
    Renault Kadjar phase 2 2019

    Jeudi 18 avril 15h. Renault commerce Maroc nous a donné rendez-vous au Anfa place shopping center pour des tests drive sur 450 km. Avec 450 000 unités écoulées depuis sa sortie en 2015 à travers 50 pays, cela en fait une des références du segment C et l’un des piliers de la gamme Renault. Mieux fini que la précédente génération, la marque au losange a revu sa copie. Cela a été possible grâce aux retours clients (12 000 points de vente répartis dans 134 pays).

    L’étude de clientèle a démontré que la raison d’achat du Kadjar était son style. C’est la première chose que les designers ont retravaillé. Pour être honnête, cela ne nous a pas sauté aux yeux. Pourtant, ce Kadjar est mieux assis sur la route et paraît plus large. Il garde ses rondeurs sans pour autant effacer son aspect trapu et sa robustesse. Le bouclier avant est plus horizontal avec une calandre plus large et des inserts chromés. Avec une signature lumineuse full LED Pure Vision en forme de C, sa modernité et son aspect technologique sont renforcés. Le bouclier arrière confirme son style cossu avec un nouveau dessin, des chromes et des feux full LED.

    Ce Kadjar dispose au Maroc de 3 niveaux de finitions, Life, Explore (Life +)  et Intens (Explore +). La finition Explore, permet d’offrir un très bon compromis. Deux nouveaux types de jantes sont disponibles noires de 19 pouces ou grises de 17 pouces. Trois nouvelles teintes font leur apparition : Bleu Iron, Gris Highland et Vert Oural. Sur tout le parcours, nous avons été au volant d’un Kadjar Intens 1.5dCi 110 EDC avec ses jantes, coques de rétroviseurs et badges de couleur noire.

    Le plus gros du travail sur ce nouveau Kadjar a sans doute été réalisé dans l’habitacle. La qualité perçue est en hausse et il se veut plus moderne. Porté sur le bien-être de ses occupants, la plupart des améliorations proviennent des retours clients. Cela commence par le regroupement des commandes pour les vitres et les rétroviseurs situés sur la contre-porte. Des rangements s’y sont également greffés et permettent d’y mettre une grande bouteille d’eau.

    Preuve de modernité, la console centrale accueille un nouvel écran multimédia plus élégant. En réalité, il n’a rien de nouveau puisqu’on retrouve l’écran 7 pouces de l’ancien intégrant des commandes tactiles. Il offre une meilleure luminosité et sa sensibilité a été améliorée. Epurées et modernes, les commandes pour la climatisation se situent juste en dessous avec des boutons rotatifs et l’affichage de la température en leur centre. La planche de bord s’habille d’inserts de chrome satiné autour des buses d’aérations. 

    Pour la sellerie, on trouve désormais une teinte plus claire pour le cuir. Autre amélioration, l’intégration du rallonge d’assise allant jusqu’à 60 mm pour améliorer le confort sur les longs trajets.

    Le coffre dispose d’une capacité de 527 litres. A l’aide d’une commande située dans le coffre, on peut rabattre les sièges arrière et ainsi augmenter sa capacité jusqu’à 1478 litres. Et avec le siège passager avant rabattable, vous disposez d’une longueur de chargement de 2,56 m.

    Ce nouveau Kadjar offre au Maroc 2 motorisations diesel. On retrouve ainsi le moteur diesel 1,5 dCi 110 cv et le 1.6 dCi 130 cv. Seul le 1.5 dCi 110 est proposé avec la boîte automatique EDC à 6 rapports. Pour l’instant seule la transmission 2 WD est commercialisée.

    Pour nos deux journées d’essai, nous avions à notre disposition le diesel 1,5 dCi 110 cv EDC 6. Le parcours proposé se composait de routes nationales, autoroutes et un peu de pistes. Sur route, son comportement est excellent. La boîte est d’une douceur exceptionnelle et parfaitement étagée. En augmentant un peu le rythme, ce qui n’est pas sa vocation première, on se rend compte du travail effectué sur le confort des occupants et en agrément de conduite. La prise de roulis est légère. Grâce à un couple de 250Nm disponible dès 1750 tr/min, les relances sont généreuses et mettent en confiance lors de dépassement. Le levier de vitesse, qui ressemble plus à un manche, aurait mérité à être un peu réduit. L’épuration de la console centrale s’en trouve un peu gâchée.

    Après deux jours d’essais, il faut déjà rendre ce nouveau Kadjar et faire le bilan des deux journées d’essai. Face à neuf concurrents comme le Peugeot 3008 ou encore le récent Citroën C5-Aircross, ce Kadjar n’a pas à rougir. Son design a évolué et se veut plus statuaire et porté sur la modernité. La refonte de l’intérieur répond aux attentes de la clientèle.

    Avec une évolution très forte du segment C, il se place très bien puisqu’il était leader en termes de ventes au Maroc avec 4000 ventes. Espérons qu’il en soit de même avec cette deuxième génération qui propose une entrée de gamme à 244 900 Dhs  avec la finition Life 110 et jusqu’à 314 900 Dhs  pour le haut de gamme 110 cv et 130 cv dans la finition Intens.

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    Veuillez saisir votre commentaire
    Veuillez saisir votre Nom